Le Journal d’Anne Frank

Musique du film animé, composition : Carine Gutlerner

Ce disque est proposé intégralement à l’écoute dans la playlist ci-dessous

Stéphane Dykman, producteur, a demandé à la pianiste et compositrice Carine GUTLERNER de lui faire des propositions de musique originale, qui serait majoritairement jouée au violon, avec des développements pour une formation de la taille d’un orchestre de musique de chambre : « J’entendais une musique simple et profonde, jouée par un maximum de dix ou quinze musiciens. » Je connaissais Carine Gutlerner et savais qu’elle possédait toutes les qualités requises pour écrire une partition puissante et mélodique à la fois. La musique a été élaborée sur une période de 12 mois (ce qui est exceptionnel au cinéma) et est intimement mêlée à l’adaptation elle-même. Plusieurs morceaux ont influencé le montage de séquences entières, jouant parfois un rôle narratif de premier plan. Nous tenions d’abord à enregistrer la musique, tout simplement pour elle-même, indépendamment des nécessités du film, chaque morceau dans son intégralité, dans son intégrité. Les enregistrements spécifiques au film ont été réalisés dans un second temps.

Le CD reflète cet état d’esprit.

Nous avons pu réunir quelques-uns des meilleurs solistes français. Tous sont des artistes de premier plan, non seulement virtuoses de leur instrument mais également très créatifs, imaginatifs et inspirés dans leur jeu. Carine Gutlerner qui dirige et joue les parties de piano, a un sens extraordinaire de l’image et elle a réussi à capter “la petite musique” du Journal, si particulière et si émouvante.

LES MUSICIENS

Carine H.D. GUTLERNER

Compositrice, pianiste-concertiste et chef de chœur. A été formée par Flore Levine.

Premier prix de piano au Conservatoire Royal de Bruxelles. Doctorat en piano (DMA) et Master en Direction Chorale à l’Université du Kansas. Présente avec autant de passion le répertoire classique que contemporain (ToruTakemitsu, Frédéric Van Rossum, William Mayer, Georges Rochberg, Peter Eötvös…). A également composé la musique originale du film de référence “Paul Delvaux : carnets de croquis et toiles”.

Carine Gutlerner dédie ce CD à son père et aux victimes de la Shoah.

www.carinegutlerner.com

Laurent KORCIA

Violoniste français. A enregistré la musique du film sur un Stradivarius le “Zahn” de 1719.

Remporte de nombreux concours dont le “Paganini” à l’âge de 18 ans, Grand prix du concours Jacques Thibaud, soliste avec les plus grands orchestres français et étrangers. A enregistré les sonates pour violon seul d’Ysaye, un “Bartók” (Lyrinx) et “le violon d’Europe centrale” (avec Georges Pludermacher au piano-BMG/RCA). Virtuosité, inventivité, tempérament de feu. Laurent Korcia joue sur un Stradivarius –le “Zahn” –prêté par LVMH.

www.agencedianedusaillant.com

Xavier PHILLIPS

Violoncelliste français. A enregistré la musique du film sur un Matteo Gofriller de 1710.

Nombreux prix dont le concours Rostropovitch (1990). Choc de la musique pour ses sonates de Schnittke, Chostakovitch et Prokofiev avec le pianiste Hüseyin Sermet (Harmonia Mundi). Joue régulièrement avec les plus grands orchestres du monde entier. Tournée au Japon avec Laurent Korcia et Jean-Marc Luisada.

www.xavierphillips.com

Philippe BERNOLD

Flûtiste. Premier grand prix du concours international de flûte Jean-Pierre Rampal en 1987. Unique lauréat français de cette prestigieuse compétition depuis sa création, il est considéré comme l’un des plus brillants représentants de l’École française de flûte.

www.philippebernold.fr

Et les autres musiciens : Hervé Joulain, membre de l’Octuor à Vent Paris-Bastille comme Olivier Doise, Romain Guyot, Jean François Duquesnoy, qui font chacun des carrières solistes. Florence Roussin et Vinciane Béranger sont membres du Quatuor Cosi. Emmanuelle Bertrand, premier prix du concours de musique de chambre du Japon et de l’Académie internationale Maurice-Ravel. Bernard Cazauran, professeur de contrebasse au CNSM de Lyon; a notamment joué à l’Orchestre de Paris sous la direction de Solti, Berstein, Barenboim, a créé le dyptique de Henri Dutilleux. Christine Icart est considérée comme l’une des meilleures harpistes de sa génération. Eric Sammut est membre de l’Orchestre de Paris. Ariane Jacob qui est pianiste, a aimablement prêté son concours pour les parties de célesta.

————-

Produit par Stéphane Dykman & Globe Trotter Network SA (France). Enregistré au Studio Davout (Paris) Prise de son & Mixage Claude Ermelin, assistant Stéphane Reichart. Montage : Florence Gambini. Mastérisation : François Breillat (Digipro).

Assistant musical : Claude Abromont. © ADLEEK SA, tous droits réservés. Images du film extraites du dessin animé © A-N

Production committee Images extraites du Making of © Stéphane Dykman

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Fonds Jacinta

Déposé à l’IEMJ en mai 2022 par l’artiste, le fonds d’archives de Jacinta comporte une quarantaine de photographies, de sa…

Jacinta, entre chansons yiddish, judéo-espagnole et tango

Dans la série « Parcours de vie », découvrez la personnalité attachante de Jacinta, une interprète d’origine argentine qui chante…

Jacinta, une vie en chanson

Découvrez une sélection de chansons yiddish, judéo-espagnoles, argentines et française de Jacinta, une artiste à la voix d’or

Jacintas Zingers

(Paris, France) Chorale dirigée par Jacinta, au répertoire principalement constitué de chansons yiddish, formée de trois groupes de chanteurs selon…