Macias, Enrico (1938)

logo bio Enrico Macias

Enrico Macias est un chanteur, musicien et compositeur français né à Constantine en Algérie, le 11 décembre 1938. De son vrai nom Gaston Ghrenassia, il est le fils de Sylvain et de Suzanne Zaouch, une famille juive de musiciens de malouf.

Il suit sa scolarité normalement tout en s’adonnant au plaisir de la musique, celui de la guitare en particulier.
D’abord instituteur en 1956, il rejoint l’orchestre de Cheikh Raymond Leyris, grand maître du malouf dans lequel son père était violoniste.
La mort de Cheikh Raymond, assassiné en juin 1961, le conduit à quitter l’Algérie avec sa femme Suzy qui n’est d’autre que la fille de Cheikh Raymond. C’est sur le “Ville d’Alger”, bateau qui les emmène en “métropole” qu’il compose à la guitare «J’ai quitté mon pays, j’ai quitté ma maison ». La famille s’installe à Argenteuil.

À Paris, Enrico travaille irrégulièrement, vivant de petits boulots tout en se produisant dans des cabarets, jusqu’à ce qu’il soit repéré puis qu’il fasse la première partie d’un concert de Gilbert Bécaud.

doc_1_bio_enrico_macias_500px.jpg

Parmi les divers paroliers qui ont signé les textes du répertoire de Macias, Jacques Demarny accompagna une grande partie de la carrière de cet interprète (des années 1960 à 1980) et fut l’auteur de la majorité de son répertoire (une centaine de chansons).
En 1962 il passe à la télévision dans l’émission «Cinq colonnes à la une» pour illustrer un reportage sur les rapatriés d’Algérie. Son interprétation de la chanson «Adieu Mon pays», devient le symbole de l’exil des Pieds-Noirs. Il adopte alors le pseudonyme d’Enrico Macias. Pathé Marconi sort son premier album en 1963, avec le titre phare «Enfants de tous pays».

Reconnu internationalement, il reçoit de Kurt Waldheim le titre de Chanteur de la paix en 1980.
En 1985, il reçoit le titre de chevalier de la Légion d’honneur des mains du Premier ministre Laurent Fabius. Il est promu au grade d’officier en avril 2007.

Sources :
Wikipedia
http://musique.rfi.fr/artiste/chanson/enrico-macias

Vous aimerez aussi

Fonds Jacinta

Déposé à l’IEMJ en mai 2022 par l’artiste, le fonds d’archives de Jacinta comporte une quarantaine de photographies, de sa…

Jacinta, entre chansons yiddish, judéo-espagnole et tango

Dans la série « Parcours de vie », découvrez la personnalité attachante de Jacinta, une interprète d’origine argentine qui chante…

Jacinta, une vie en chanson

Découvrez une sélection de chansons yiddish, judéo-espagnoles, argentines et française de Jacinta, une artiste à la voix d’or

Jacintas Zingers

(Paris, France) Chorale dirigée par Jacinta, au répertoire principalement constitué de chansons yiddish, formée de trois groupes de chanteurs selon…