Raoul Journo

Coll. Trésors de la chanson judéo-arabe

MLP, 2014

Aujourd’hui encore, à Tunis, à Paris ou à Tel Aviv, la voix chaude et entêtante comme un parfum de jasmin de Saul Journo, dit Raoul, résonne et retentit dans les fêtes de mariage ou de circoncision, bar-mitzvah ou pèlerinage juif, à travers les reprises de ses chansons par divers groupes et orchestres.

Né le 18 janvier 1911 à Tunis, au sein d’une famille de descendance andalouse, Raoul a tenu son premier héritage mélodique de sa mère, jolie interprète d’aroubi, court poèmes chantés en prélude d’une chanson. En autodidacte, il apprend à jouer du oud sous grande influence du magnifique Cheikh El Afrite, un des plus grands noms de la chanson tunisienne.

En 1934, il enregistre un premier disque qui obtient un succès immédiat, puis d’autres, une fois installé en France en 1965. Sa notoriété grandit vite et influera sur plusieurs générations. Ce que le public apprécie le plus, outre son volume impressionnant et sa verve poétique, c’est sa fidélité au terroir, refusant toujours de céder aux emprunts égyptiens ou libanais, pourtant très prisés par le public arabe de l’époque.

En savoir plus sur Raoul Journo

 

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Conférence : Les traditions musicales de la communauté juive hispano-portugaise à partir du XIXe siècle, par Hervé Roten

Le 4 décembre 2022 à partir de 14h au CAPC Musée d’art contemporain, à Bordeaux, conférence de Hervé Roten donnée…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…

KALARASH – Musique klezmer, chansons yiddish et françaises

Ce 8e CD de la Collection Découvertes regroupe des airs de musique klezmer, des chansons yiddish et françaises, de Kalarash,…