¡ Ay Petenera !

Chants séfarades et mémoire gitane

Production Les champs du possible

Claire Zalamansky (chant), Maitane Sebastian (violoncelle, composition et arrangements), Henry Zalamansky (texte) et Diego Losa (compositeur)

Gitane au charme meurtrier, La Petenera est une femme issue de Paterna de Rivera près de Cadix en Andalousie, au XVIIIe siècle. Elle donna son nom à un chant et une danse, de type flamenco.

Femme à la réputation sulfureuse, la perdition des hommes, elle apparaît dans certaines letras (paroles flamenca) comme la juive errante, à la recherche de sa synagogue.

Carmen avant la lettre, la Petenera, qui hante à la fois le cœur des hommes et la mémoire de l’Espagne, serait, selon la rumeur, à l’origine des chants sépharades.

Partager :
0:00
0:00

Vous aimerez aussi

LE SEDER DE PESSAH CHEZ LES JUIFS DU MAROC

Nous vous proposons de découvrir dans cet article les principaux chants et prières de la soirée du Séder de Pessah,…

Fonds Maurice El Médioni

En 2010, Maurice El Médioni a fait don à l’IEMJ de plusieurs documents audio, vidéos de concerts, programmes, articles de…

El Médioni, Maurice (1928-2024)

Pianiste, compositeur, arrangeur et interprète, Maurice El Médioni, né en 1928 à Oran (Algérie), a été l’un des acteurs majeurs…

Sephardic Pizmonim Project

Archives musicales numériques de la communauté séfarade d'Alep