Du salon au front : Fernand Halphen (1872-1917), compositeur, mécène et chef de musique militaire

Editions Hermann, 26-04-2017

Un ouvrage collectif sous la direction de Laure Schnapper, avec la collaboration de Pierre-André Meyer – Préface de Hervé Roten, publié sous l’égide de l’EHESS, de l’IEMJ et de l’association Yuval, aux Éditions Hermann, à l’occasion du centenaire du décès de Fernand Halphen (1872-1917) compositeur et mécène mort pour la France en 1917.

Il y a 100 ans mourait Fernand Halphen d’une maladie contractée au front. Rien ne prédestinait ce fils d’une riche famille israélite parisienne à créer et diriger pendant deux ans et demi l’orchestre officiel des armées du nord ; les mélodies et la musique de chambre qu’il a composées reflètent l’atmosphère raffinée des salons de la 3ème République, âge d’or de la mélodie française.
Le riche fonds d’archives qu’il avait réuni permet de retracer avec précision le parcours d’un compositeur français à une époque dominée par la mode wagnérienne et l’Affaire Dreyfus. Proche de G. Fauré et élève au Conservatoire, où il côtoie R. Hahn, H. Büsser, A. Cortot, Ch. Koechlin et E. Risler, avant d’obtenir le 2nd Prix de Rome, il aida financièrement les musiciens toute sa vie et même au-delà, prévoyant un important legs en faveur des élèves du Conservatoire, institué et soutenu par sa veuve Alice.

Commander le livre en ligne sur la boutique de l’IEMJ

——————————

Table des matières

Préface par Hervé Roten

Introduction et remerciements par Laure Schnapper

1ère partie : Une famille de l’élite juive parisienne
– Pierre-André Meyer, L’ascension d’une famille israélite : autour de Georges Halphen et Henriette Stern, les parents
– Basile Baudez, Les résidences de Fernand Halphen

2ème partie : Les années de formation et les relations avec les musiciens
– Laure Schnapper, La classe de composition du Conservatoire et l’amitié avec Fauré
– Jean-Christophe Branger et Philippe Blay, Autour de Massenet : Fernand Halphen, Reynaldo Hahn et Edouard Risler

3ème partie : L’œuvre
– François Le Roux, Les mélodies : le point de vue d’un interprète
– Alexis Galpérine, Halphen ou un hypothétique violon juif français
– Stéphanie Moraly, La musique de chambre

4ème partie : La Grande Guerre
– Laure Schnapper, Le chef de musique au 13è Régiment d’infanterie territoriale

—————————

La presse en parle :

Un musicien dans la grande Guerre, article de Stéphane Leteuré

Article de Victor Eskenasy sur Radio Europa Libera du 20 février 2018

F. Halphen clôt l’année de l’IEMJ – Actualité Juive N°1461 – 4 janvier 2018 – article de Monique Feldstein

Article paru dans le cadre de l’exposition virtuelle Paris-Manchester 1918 proposée par le Conservatoire de Paris et le Royal College de Manchester.

Recension GénéaloJ n° 131

Article de Frédéric Gaussin, La lettre du Musicien n°493

Compte rendu Fernand Halphen par Joël-Marie Fauquet – Revue de Musicologie Tome 105 – 2019 n°1

Documents joints

Vous aimerez aussi

Soul of Yiddish

Évoluant entre son amour de la musique classique et le répertoire populaire d’Europe orientale où elle a ses racines, Noëmi Waysfeld…

L’orgue dans la tradition juive

Le 21 mai 1856, la conférence des grands rabbins français, présidée par le grand rabbin de France Salomon Ulmann (1806…