Musiques liturgiques de la synagogue de la Victoire

Consacrée aux musiques de la synagogue de la Victoire, cette playlist nous entraîne sur les pas des grandes figures musicales qui ont marqué l’histoire de cette synagogue, et du judaïsme français en général, telles que Shalom Berlinski, Adolphe Attia, Emile Kaçman et Aron Hayoun

Le temple de la Victoire a été inauguré le 9 septembre 1874, après 7 ans de travaux. Situé au 44 rue de la Victoire, dans le 9e arrondissement de Paris, ce bâtiment imposant qui peut accueillir jusqu’à 1.800 fidèles devient en quelques années l’emblème d’un judaïsme français reconnu et intégré.

Afin de donner le lustre qu’il convient à un tel monument, les autorités consistoriales accordent dès 1870 une attention toute particulière au culte musical qui y sera joué. Avec la présence d’un chœur imposant, de deux orgues (un portatif et un grand orgue) et de ministres-officiants aux voix puissantes, la musique s’affirme comme un élément essentiel du culte israélite français dont le temple de la Victoire est l’étendard.

doc_victoire_500px65.jpgA l’occasion de la sortie d’un livre monumental consacré à la synagogue de la Victoire, cette playlist nous entraîne sur les pas des grandes figures musicales qui ont marqué l’histoire de cette synagogue, et du judaïsme français en général.
On entendra ainsi les voix émouvantes de Shalom Berlinski, Adolphe Attia, Emile Kaçman, Aron Hayoun.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Le Seder de Roch Hachana chez les Juifs d’Afrique du Nord

Le Seder du soir de Roch Hachana consiste en la consommation d’aliments symboliques - connus sous le nom de simanim…

Thieves of Dreams – Zloději snů

Lors du décès récent de sa mère, Lenka Lichtenberg découvre deux cahiers en lambeaux contenant des poèmes écrits à la…