Yom Yeroushalayim

Journée de Jérusalem

Jérusalem, cité de David, a inspiré de nombreuses chansons aux artistes israéliens, de Naomi Shemer à Shoshana Damari, sans oublier Yehoram Gaon ou encore les Parvarim…

Yom Yeroushalayim (hébreu : יום ירושלים « Journée de Jérusalem ») célèbre la réunification de Jérusalem (en référence au verset Psaume 122:3 יְרוּשָׁלִַם הַבְּנוּיָה כְּעִיר שֶׁחֻבְּרָה לָּהּ יַחְדָּו.) après la conquête de la partie Est de la ville par l’armée israélienne au cours de la guerre des Six Jours, le mercredi 7 juin 1967 (28 Iyar 5727).

Le 12 mai 1968, le gouvernement israélien proclame le 28 Iyar comme un jour férié en tant que « Journée de Jérusalem ». Le 23 mars 1998, la Knesset décide de faire de ce jour une fête nationale qui donne lieu à des cérémonies commémoratives ou joyeuses avec de nombreux concerts en plein air.

La libération de Jérusalem, et le fait de pouvoir accéder de nouveau librement au mur occidental du Temple, le Kotel, a inspiré de nombreuses chansons aux artistes israéliens, à l’instar de la célèbre chanson Yeroushalayim shel zahav (Jérusalem d’or), composée par Naomi Shemer et interprétée par Shuli Natan à la veille de la guerre des Six jours.

Source : Wikipedia

Consulter l’article de fond sur la chanson Yeroushalayim shel zahav.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Soul of Yiddish

Évoluant entre son amour de la musique classique et le répertoire populaire d’Europe orientale où elle a ses racines, Noëmi Waysfeld…

L’orgue dans la tradition juive

Le 21 mai 1856, la conférence des grands rabbins français, présidée par le grand rabbin de France Salomon Ulmann (1806…