Musique et Shoah 2

Musique à Terezin

De 1942 à 1945, le camp de concentration de Theresienstadt (Terezin) a été le lieu d’une intense activité musicale juive, encouragée par les nazis à des fins de propagande

Fin 1941, les nazis ont regroupé dans le camp ghetto de Terezin (situé à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Prague) de nombreux intellectuels et artistes juifs qui poursuivent, tant bien que mal leurs activités créatrices. La plupart de ces compositeurs (Viktor Ullmann, Hans Krása, Pavel Haas…) mourront de faim ou seront envoyés dans les chambres à gaz, laissant derrière eux une œuvre d’une terrifiante modernité, que les recherches musicologiques de ces 20 dernières années ont permis de faire revivre.

doc_2_musique_et_shoah_500px_80.jpg

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Publication de 3 nouvelles œuvres du compositeur Serge Kaufmann

Les Éditions de l'IEMJ publient trois nouvelles compositions de Serge Kaufmann, Ima ou la Mère dépossédée, Dix duos pour 2…

Conférence : La musique synagogale à Bordeaux : du Temple de la rue Causserouge (1812) à l’inauguration de la Grande Synagogue (1882), par Hervé Roten

Le 4 décembre 2022 à partir de 14h au CAPC Musée d’art contemporain, à Bordeaux, conférence de Hervé Roten donnée…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…