Üsküdara – Fel shara – Terk in America – Et cetera

Histoire d’une mélodie turque qui a beaucoup voyagé

Üsküdara giderik’en est une chanson tirée d’une opérette turque de la fin du 19e siècle, qui a été traduite ou adaptée dans des dizaines de langues (judéo-espagnol, serbe, croate, grec, arabe, italien, hébreu…)

Selon la musicologue Judith Cohen [1]Une partie de ce texte est extrait du livret du CD de Judith Cohen, Dans mon chemin j’ai rencontré, paru en 1997 chez Transit. , Üsküdara giderik’en est une chanson tirée d’une opérette turque de la fin du 19e siècle. Une jeune fille se promène à Üsküdar (quartier asiatique d’Istanbul) et retrouve un mouchoir qui pense-t-elle, appartient à son amant. Elle le remplit avec des bonbons typiques. Toujours très populaire en Turquie, la chanson a été traduite ou adaptée dans des dizaines de langues (judéo-espagnol, serbe, croate, grec, arabe, italien, hébreu…), et est chantée aussi bien chez les juifs que les non-juifs dans des circonstances extrêmement variées (voir le documentaire Whose is this Song ?).

uskudar_partition.jpg[2]Voir Michel Borzykowski, La musique klezmer en bref, http://borzykowski.users.ch/MCKlezmer.htm#terkish.
Enfin, la musique électro s’est également emparée de ce thème avec notamment la version revisitée d’Anakronic Electro Orkestra.

Terk in America : Tutoriel YouTube

Documents joints

References
1 Une partie de ce texte est extrait du livret du CD de Judith Cohen, Dans mon chemin j’ai rencontré, paru en 1997 chez Transit.
2 Voir Michel Borzykowski, La musique klezmer en bref, http://borzykowski.users.ch/MCKlezmer.htm#terkish

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Publication de 3 nouvelles œuvres du compositeur Serge Kaufmann

Les Éditions de l'IEMJ publient trois nouvelles compositions de Serge Kaufmann, Ima ou la Mère dépossédée, Dix duos pour 2…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…