La musique de Cheikh Raymond

Enfant naturel d’une Chrétienne et d’un Juif, il fut le maître incontesté de la musique arabo-andalouse, appelé “Malouf” à Constantine

Maître de la musique arabo-andalouse, Cheikh Raymond est un symbole de la fraternité judéo-arabe qui s’exprima en musique entre les années 1930 et 1950.

Il se forme au malouf avec les Cheikhs Omar Chaklab et Abdelkrim Bestandji. Le malouf est la forme constantinoise de la musique savante issue de la tradition musicale arabo-andalouse. Ses instruments sont le luth, la cithare et l’oud, le tambourin, l’alto, et la flûte bédouine, spécifique de Constantine.

doc_1_raymond_500px.jpg

Joueur virtuose d’oud (un luth arabe), il se produit durant des fêtes familiales, juives ou musulmanes, et dans des concerts ; il bénéficie d’une émission hebdomadaire à la radio et d’une émission régulière à la télévision et enregistre une trentaine de 33 tours entre 1956 et 1961, en plus de nombreux 78 tours.

Son assassinat par le FNL en 1961 marqua le départ massif de la communauté juive constantinoise, et plus globalement algérienne.

Consulter d’autres documents consacrés à Cheikh Raymond

Découvrer les 3 CDs d’anthologie, réalisée à partir des enregistrements originaux 1937 – 1961, de Cheikh Raymond

Ecouter l’émission radio : L’art du malouf constantinois, présentée par Hervé Roten

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Viniciu Moroianu joue Georges Enesco

CD regroupant des travaux du compositeur roumain Georges Enesco pour piano et orchestre de musique de chambre. Il y figure…

Kantikas i Dichas Infantiles Sefardis

Ce remarquable coffret, contenant un CD de 12 chansons, un livret et un DVD, résulte de la collaboration fructueuse entre…

Klezmer Attitude : le groupe “Klezmorim”

ÉMISSION DE RADIO présentée par Edmond Ghrenassia, diffusée sur RADIO JUDAÏCA Lyon, le LUNDI 3 MARS 2008. Présentation du plus…