Publication de 3 nouvelles œuvres du compositeur Serge Kaufmann

Publication de trois nouvelles partitions aux éditions de l’IEMJ

Les Éditions de l’IEMJ ont le plaisir de vous annoncer la publication de 3 nouvelles partitions de Serge Kaufmann :

Ima ou la Mère dépossédée, Cantate pour mezzo-soprano solo, récitant, chœur mixte, piano, clarinette, violoncelle et percussion

Dix duos pour deux violons

Dix duos pour deux violoncelles


Ainsi que le décrit Alain Duault[1]Alain Duault est un écrivain, poète, animateur de radio et de télévision français spécialisé dans la musique classique et l’opéra né le 11 janvier 1949 à Paris, Serge Kaufmann n’est pas seulement “un compositeur, mais un compositeur juif qui nous offre des ( … ) lambeaux d’une mémoire éclatée dont il se sent l’un des porteurs – comme si ces pages de partition s’enroulaient et devenaient une autre Torah, symbolique, celle où un Dieu sans nom parle d’une manière lumineuse, qui lui permet précisément d’être entendu dans la nuit…”.

La Cantate Ima ou la mère dépossédée, réalisée en 2003, est l’une des œuvres majeures de Serge Kaufmann. Elle témoignage de l’attachement considérable de l’auteur pour sa propre mère, et d’un sentiment de fraternité avec le peuple juif qui lui a notamment été révélé lorsqu’il découvre, en 1950, à son arrivée à Paris l’ampleur de ce qui s’est réellement passé pendant la seconde guerre mondiale.

Cette œuvre terrifiante résulte d’une commande de Patrick de Chirée, Directeur du Festival Éclat de voix à Auch, qui souhaitait voir Serge Kaufmann écrire un Stabat Mater. À cette demande, le compositeur fit cette boutade révélatrice : “Plutôt que de t’écrire un Stabat Mater, je préférerais faire un Shabat Mater !”, proposition qui fut agréée par Patrick de Chirée. Ima, c’est cette mère juive qui jusqu’au bout de ses forces veut sauver son enfant de la mort, être innocent, qui lui est arraché pour être conduit vers les chambres à gaz.

Comme l’exprime Serge Kaufmann lui-même, né d’un père juif ayant déserté le foyer familial, et d’une mère qui fait office de gardienne du Temple, juive dans l’âme et protestante dans sa chair, “Ima, (…), c’est ce qui aurait pu me survenir”.

Ecouter un extrait de Ima ou la Mère dépossédée (CD Coll. PMJF n° 8 – Les Editions de l’IEMJ, 2009), Ensemble vocal Unité, dir. C. Nadalet

Quant aux Dix duos pour deux violons et Dix duos pour deux violoncelles, dont la consonnance (ou résonnance) juive est indéniable, ils ont été composés en 1997 et ne font pas exception à la recherche identitaire du compositeur et à son rapport/apport au judaïsme.

Ecouter un extrait du Duo n°7 (CD Coll. Classiques n°3, Les Editions de l’IEMJ, 2017) interprété par V. Constant et K. Alemany

Ecouter le Duo n°10 (CD Coll. Classiques n°3, Les Editions de l’IEMJ, 2017) interprété par V. Constant et K. Alemany

Commander les partitions en ligne :


Consulter la liste des œuvres de Serge Kaufmann sur la boutique de l’IEMJ


Extrait de Ima ou la Mère dépossédée, lors du concert hommage à Serge Kaufmann (2010)

References
1 Alain Duault est un écrivain, poète, animateur de radio et de télévision français spécialisé dans la musique classique et l’opéra né le 11 janvier 1949 à Paris

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Tsuzamen – Sirba Octet

Cet album est un formidable témoignage d’espoir : celui des juifs, des Arméniens, des tziganes dont le Sirba Octet a…

Fonds Jacinta

Déposé à l’IEMJ en mai 2022 par l’artiste, le fonds d’archives de Jacinta comporte une quarantaine de photographies, de sa…

Jacinta, entre chansons yiddish, judéo-espagnole et tango

Dans la série « Parcours de vie », découvrez la personnalité attachante de Jacinta, une interprète d’origine argentine qui chante…

Jacinta, une vie en chanson

Découvrez une sélection de chansons yiddish, judéo-espagnoles, argentines et française de Jacinta, une artiste à la voix d’or